FOCUS : Les Anglophones contre La République.

Premièrement, nous devons nous poser ces questions:


-• Y a-t-il vraiment une différence de traitement et de considération en faveur des francophones au Cameroun? “Oui”


-• Es ce le seul cas de traitement différencié enregistré actuellement dans la communauté Camerounaise? “Non”


-• La fédération de la région anglophone résoudra-t-elle le problème? “Non”


-• Les anglophones avaient-ils le droit de grève? “Bien sûr, c’est un droit de l’homme.”


-• La militarisation a t’elle été une bonne méthode par l’Etat pour contenir le problème? Pas vraiment, il a causé plus de pertes que de gain.


-• A-t-il été utile d’utiliser l’éducation comme otage pour pousser l’État à résoudre ce problème? “Non, cela a aussi causé plus de pertes que de gains aussi.”


-• Quelles sont les conséquences implicites de cette action? “Les repercussions sont de toutes sortes; politique, social, économique et international.”


Ces questions ci-dessus serviront de guide pendant notre etudes du problème. Comme nous l’avons dit plus haut, nous savons tous qu’il y a une disparité générale dans la considération nationale et psychologique sociale entre les francophones et les anglophones. 
•Mais la vraie question a se poser est: Est-ce le seul cas de traitement différencié entre deux ou plusieurs communautés au Cameroun?
                     Bien sûr que non, il y a beaucoup d’autres communautés qui sont ultra marginalisées, que ce soit dans les attributions infrastructurelles ou administratives. Par exemple? Les musulmans du Nord, les Pigmées du Sud, les Sudistes en général et même les Bamileke (Les infrastructures dans les régions de l’Ouest ne sont généralement pas construites par l’Etat, mais surtout par leurs élites et riches commerçant). Après cette brève analyse, nous pouvons remarquer que tout le monde a un grief dans ce Cameroun … sauf certains que nous avons tous remarqué manquant dans la matrice ci-dessus 😏 …….(Les gens du centre).

Tout cela pour dire que, chaque région a son propre cas de ségrégation, c’est juste la nature de la disparité qui change. 


•Par conséquent, quelle est la nature de la disparité entre les francophones et les anglophones?   
               La nature principale du traitement différencié peut être observée sur la piece jointe photographique ci-dessous, démontrant la très faible considération de la région anglophone dans le recrutement administratif dans le triangle national. Ces chiffres reflètent donc la marginalisation et la faible considération et consultation des anglophones en ce qui concerne les questions administratives et juridiques. Là où nous pouvons extraire le problème de l’utilisation de la langue française lorsqu’il s’agit de questions administratives et juridiques dans une région anglophone dans un pays déclaré officiellement et légalement bilingue.

Noter aussi le fait que les anglophones on été des acteurs majeurs dans le mouvement qui réunifiât le Cameroun et aussi du fait que l’accord d’après réunification stipule comme condition que le Cameroun devait être divisé en deux états fédérés, ce qui n’a pas été respecté par contre. La demande des anglos est parfaitement normal, mais les moyens sont à débattre.


•Pourquoi la fédération ne résoudra-t-elle pas ce problème?           
             Contrairement à ce que certains ^^extrémistes^^ anglophones ont décidé comme solution, il est facile de prouver que la fédération doit simplement apporter la désunion et plus de divisions à notre nation. Plus nous serons divisés, plus les ennemis trouveront dans les différentes sociétés des failles pour corrompre les esprits inférieurs. Nous savons tous les soutiens possibles que ces extrémistes pensent avoir au sujet des finances et du commerce …. (USA? Nigeria? La diaspora?) Vrai, c’est possible, mais réfléchissez mieux s’il vous plaît …. sont-ils ceux qui subissent les pertes de la transition? Vont-ils rester avec vous pour toujours? Quel est leurs «véritable» profit à vous soutenir? Quelle est leurs vraie mobile de soutien? (Ce ne sont que des hypothèses simples, mais théoriquement possibles).                    Se Fédérer au XXIe siècle en Afrique est un grand défi…. qui ne peut revenir en arrière une fois adopté et qui va avec de nombreuses conséquences négatives et positives. Prenez votre temps s’il vous plaît.


•Quelles sont les consequences implicit de cette guerre technique entre la region anglophone et la république?  
              Tout ces insécurités sociales et incertitude politique dans les regions anglophones ne font que peiner a notre pays tout entier. Ceci fera fuir les investisseurs potentiels et actuels (commerçants et autres) ainsi que les étudiants de la zone anglophone. Ce qui enfoncera encore plus la disparité économique et social entre ces deux regions complémentaires, et non contraire. Le taux de touristes (Mt. Fako et Limbe) se verra réduire forcement dans cette zone balnéaire (facteurs d’insecurité) ce qui touchera aussi notre economie nationale.


•Quelle peut donc être une solution possible à ce grief? 
         Aussi simple que la plupart des solutions sont, pourquoi pas fédérer les processus d’administration et de juridiction des régions anglophones officieusement, mais pas officiellement. C’est a dire, négocier pour que les principes d’une federation partielle soient appliqués dans les regions anglophones, mais sans tout être une federation séparé de notre pays unis. Cela attisera le sentiment de considerations et d’indépendance que recherche ces derniers, tout en gardant notre pays unis. Ils auront le control sur tout leurs activités, et seront consulté également quand il s’agira des sujets nationaux. 


En conclusion, ça c’était juste ce que on a besoin de savoir a propos du problème actuel, maintenant remettons tout entre les mains de Dieu et attendons aussi pour voir comment la situation va évoluer. Qui va ceder en premier? La république ou les Ambazoniens? Quel sera le résultat? Les réponses dans la deuxième partie de cet article à venir.(Affaire à suivre….) 
                                         Keugabe D. Bern