Pour cette 22ème édition de la «Course de l’espoir du Mont Cameroun» pour le compte de 2017, le Ministère des sports et de l’éducation physique accompagné de ses nombreux sponsors (CIMENCAM, Source Du Pays, Moto Sanili) ont organisé avec succès cet événement sportif de haut niveau pour amateur. Contrairement à ce que certaines personnes pensaient, la crise sociopolitique dans la Région Sud-Ouest n’a pas affecté l’organisation et le déroulement de l’événement comme le président de la Fédération d’athlétisme du Cameroun Emmanuel Motomby Mbome a confirmé des jours avant l’événement. 600 athlètes ont participé à la course cette année, 574 Camerounais et 26 étrangers (Guinée équatoriale, Gabon, Kenya, France, Nigeria, Grande-Bretagne).La course de l’espoir a été lancée le 25 février 2017 à 8:00 a.m au stade de Molyko de Buea.                           40 km de course d’endurance jusqu’au sommet de la montagne et retour à la ligne de départ dans le stade de Molyko

Outre la crainte de la non participation de la population civile redoutée par les nombreux organisateurs de l’événement, toutes les places pour spectateurs étaient remplies par les habitants de Buea dans et en dehors du stade, comme le reflète la veille, lorsque la tournée nationale du Le trophée de la Coupe de la Nation a rassemblé les gens sur les routes et balcons de Molyko à Great Soppo.​

​L’animation a été assurée à l’entrée du Stade par les Brasseries du Cameroun, et à l’intérieur du stade, près de la ligne de départ par Source du Pays.

Après 3 heures de Course à 11h25, le vainqueur de la course masculine et receveur de 10 millions FCFA Fai Elvis est arrivé au stade Molyko tout drainé et motivé par les officiers militaires l’accompagnant. C’était un très beau moment.​

​1 minutes plus tard, suivait le 2ème de la course hommes.

Puis a suivi la première équipe de la catégorie de relais juste 2 minutes après.

La troisième catégorie masculine a suivi 30 minutes plus tard, suivie du 1er de la course féminine Lysette Ndongo.                          L’icône de cet événement Sarah Etonge, a été pour la 7ème fois gagnante dans sa catégorie (Senior Women).

Les stands des commanditaires de l’événement et certains bureaux publics étaient disponibles dans les locaux du stade pour la promotion de leurs activités.


La seule déception ressorti de cette cérémonie était au niveau de la participation. Les 9 autres régions du Cameroun ont isolé Buea et la région sud-ouest parlant des spectateurs et touristes à l’événement. Il s’agit la d’une déception repetitive qui a commencé à vivre depuis le lancement du concours il ya 21 ans. C’est juste une représentation pratique du manque d’attention que subissent les événements Anglophones au Cameroun dans son ensemble.                                     La plupart des émigrés régionaux qui étaient présents à l’événement étaient des individus ou des sociétés ayant des intérêts économiques ou sociaux attachés à leur présence.

Pour conclure, l’événement a été bien organisé et exécuté. On espère tous que cela est un signe de renaissance de la paix socio-politique dans les regions du Sud Ouest et Nord Ouest du Cameroun. Nous vous attendons plus nombreux aux prochaines éditions.

Merci d’avoir lu,                                   Votre observateur,                  KEUGABE Dominique Bern

K.R.A.C Ambitions