“Le développement d’un pays est une tache collective, dont la population est l’acteur majoritaire de base.” – KDB
Societe civil 3
La fondation pour la realisation d’une société/communauté intelligente comme Londres, New York, Le Caire, Paris, Lagos etc réside dans la bonne structuration et permanente objectivité des organismes qui forment et regissent cette situation géographique et politique.
Cette fondation émerge d’un mécanisme invisible qui associe efficacement tous les composant d’un pays, dont le secteur civil qui est un des plus important car ses activités ont beaucoup d’impacts tant psychologiques que palpables dans le fonctionnement des autres autorités(Gouvernement et Secteur Privé) qui forment et régissent le pays.
QUESTION:
Alors, que fait, ou doit normalement faire une population avisé et consciente qui recherche le développement, pour s’organiser à suivre et participer à l’exécution du plan d’actions des différentes autorités publiques selon l’objectif semestriel du pays, region, ville, ou quartier qui doit normalement être en accordance avec ce dont les habitants de ladite zone ont réellement besoin actuellement?
REPONSE:
Durant les activités de la SIA (SOCIAL INITIATIVE ASSOCIATION; association de développement social dont je suis membre) dans une localité de l’arrondissements Douala II, Wouri visant à améliorer les mentalités sur la salubrité commune, j’ai pu remarquer la facilité de planification, d’organisation, et d’exécution des différentes taches qu’on s’était fixées, et cela grâce à la disponibilité d’une association des jeunes du quartier. Ce type d’association n’est pourtant pas vivant dans tous les quartiers du Cameroun, pourtant sur une vue d’ensemble, le résultat de leurs efforts pourraient se repercuter dans tout le pays en mouvement de chaine.
Ce sont juste des jeunes qui s’unissent pour contrer les maux qui subsistent dans leurs localités; c’est à dire, banditisme, insalubrité, immoralité, épidémie, etc. Leurs role peut aussi aller jusqu’à organiser des événements éducatifs et kermesse dépendant du quartier en questions et de son potentiel en ressources. Ce genre d’association responsabilise les jeunes du secteur et attise l’esprit d’équipe et de sensibilisation en eux, ce qui en retour contribuent au bien être général de ses habitants. Si de tels organismes existaient dans la majorité des quartiers de façon actif, même les revendications seraient plus aptes à être pris en compte, du à la formalité de leurs statuts et des données sociologiques qu’ils auraient pu enregistrer comme preuve pendants les activités dans leurs localités respectives.

                                                  Societe civil 2

Alors, comme dit plus haut, ce genre d’association constitue la société civile d’un pays et a le role d’évaluer, de soutenir et de dénoncer les pratiques gouvernementales, industrielles, et commerciales au cas où. La société civile peut être considéré comme le lieu des revendications et luttes sociales.
Dans les pays développés, cela se fait de facon automate depuis des décennies, et les résultats sont considérables et palpables jusqu’ici.
Il existe plusieurs formes de mouvement sociaux de ce genre. Du genre à surveiller le taux de moralité des activités des différents secteurs tant social, économique que politique et de veiller à y remédier si besoin grace à des initiatives engagés sur un court ou long terme dépendant de la nature de son sujet de prédilection et de ses objectifs. On les classes généralement sous les associations d’intérêt général, qui peuvent avoir comme objectif d’améliorer l’éducation, la consommation, la santé, les conditions de travail (syndicales), la nutrition, la culture et les conditions de vies (humanitaires) etc.
Finalement, ne pensez vous pas que développer cet esprit d’associations dans notre pays le Cameroun et vraiment être dynamique et constant dans les actions peut faire évoluer les moeurs? S’unir pour être mieux outillé et organisé dans le combat contre les fléaux qui gangrènent nos quartiers.
Pensez y, vous pouvez être celui/celle qui prendra cette initiative dans votre quartier, votre lieu de travail ou autre milieu où nécessaire.
#CallToAction
“C’est la somme de nos actions individuelles qui contribuera à notre succès collectif.”

call-to-action-for-marketing-content

   Thought & Written By KEUGABE Dominique Bern